Cabinet de sophrologie Heinry - angers - Saint Sylvain d'Anjou
Cabinet de Sophrologie
Marie-Christine Heinry
Tél. : 06 72 31 92 34 
Sophrologie angers - Sophrologue angers
Les 4 principes qui guident le praticien dans la sophrologie
1 - Le principe du schéma corporel comme réalité vécue
 

Ce concept est à la base du travail sophrologique. En Sophrologie Caycédienne, le schéma corporel représente beaucoup plus que l’idée que chacun se fait de son propre corps.

Au fur et à mesure de son entraînement dans les douze degrés de la Méthode Alfonso Caycedo®, la personne perçoit peu à peu son corps à des niveaux de plus en plus profonds : au départ, elle apprend à percevoir la forme et le mouvement de celui-ci ; plus tard, elle développera une prise de conscience de ses sensations et de ses perceptions.

La perception du corps se transforme en expérience de la corporalité dans laquelle se manifestent les émotions, les sentiments et les valeurs qui vont se projeter dans l’existence. L’intégration de ce nouveau schéma corporel conduit à la consolidation de l’équilibre corps/esprit, à avoir une meilleure relation avec soi-même, et à se comporter plus sereinement dans la vie.


 La sophrologie va avoir un effet sur le corps à 2 niveaux:
- au niveau physiologique
elle va contribuer à un meilleur positionnement du corps dans l'espace par une acuité plus fine des sensations proprioceptives, extéroceptives et par là contribuer à une meilleure coordination motrice, un meilleur équilibre.
- au niveau psycho affectif
Plus la personne s'approche de sa réalité corporelle, plus sa représentation d'elle même est ajustée ce qui contribue à une meilleure estime de soi  dans le sens d'une acceptation de soi dans l'ici et maintenant.
2 - Le principe d'action positive
 
La sophrologie va chercher à renforcer ce qui est positif chez la personne. Il s'agit de fixer dans la conscience tout ce qui peut présenter un caractère positif. Nous savons que toute action positive sur un élément de la conscience a une répercussion sur la conscience toute entière. En ce sens, si la sophrologie n'est pas une méthode de thérapie, elle a néanmoins des effets thérapeutiques. En renforçant le positif, le sujet utilise mieux ses potentialités. Les outils utilisés vont toujours chercher à activer, à dynamiser les ressources, les valeurs de la personne.

Il ne s'agit pas de "voir la vie en rose" et d'occulter la souffrance physique ou mentale mais le "négatif "est mis volontairement entre parenthèse pendant la séance.

L’ acuité sensitive devient de plus en plus fine, permettant d’être plus réactif face à des tensions physiques imperceptibles auparavant. En même temps qu’elles se manifestent, en même temps elles s’éliminent et ne s’accumulent plus dans le corps.

Le dialogue consécutif à la séance, l'expression du ressenti permet  de mettre des mots sur les maux - et d'autre part d'aller plus avant vers une  réconciliation avec son histoire par un accompagnement thérapeutique personnel dans un autre cadre - bien évidemment.

En conclusion, apprendre à voir le positif en soi améliore son rapport à soi mais aussi au monde environnement proche et plus lointain.



3 - Le principe de réalité objective

Il s'agit d'apprendre à voir les choses telles qu'elles sont dans leur réalité - et non tel qu'on voudrait les voir- en vue de nous adapter et prendre des décisions ajustées aux évènements, aux situations que nous vivons l'approche phénoménologique- utilisée en sophrologie- approche qui consiste à "se voir" et "voir" comme si c'était la première fois nous apprend à ouvrir et élargir notre champ de conscience face aux évènements. 

Nous nous positionnons alors dans notre réalité d'être humain adulte, conscient de sa réalité et de celle des autres dans un rapport d'adulte à adulte.


4 - L'adaptabilité

Toutes les techniques et théories qui composent la méthode doivent s'adapter à la réalité des clients qui la pratiquent.





 M.C. HEINRY - SOPHROLOGUE 5 allée des Lauriers 49480 SAINT-SYLVAIN D'ANJOU - Téléphone : 06.72.31.92.34